Comme ce jour est la journée de tous les pis, dans tous les pâturages de France et de Navarre, les vaches ont eu le droit à une double ration de caresses entre les jambes. Ration de lait doublée et bouteilles collectors en prévision, et ce sont les fermiers qui se font des couilles en or. Et pour rentabiliser au mieux cet traite particulière, certains paysans n'hésitent pas à aller polluer les productions de leurs voisins, en urinant dedans, et en criant "pi ! pi !".

De leurs côtés, les mathématiciens et autres geeks retournent travailler ce dimanche pour le plaisir d'essayer de trouver la série "314159" dans leurs lignes de codes ou dans leurs résultats. A 13h59, c'est la "pi-pie-party". Tous les geeks, habituellement nuls à chier en cuisine, s'essayent à la pâtisserie et essayent de réaliser des tartes parfaitement sphériques, en essayant d'être moins pire que leur collègues, et de ne pas faire pitié. Les geeks généticiens s'essaie dans de nouveaux croisements inédits. C'est ainsi qu'avec l'aide d'un paysan et d'un pêcheur, le 14 mars 1990 est né le langage de programmation py-thon.

Le jour de pi, c'est aussi jour de sacrifice chez les pirates. Tous les enfants de moins de 3 ans et 14 jours dont le tour de rate n'est pas un multiple de pi sont jetés à la mer, pieds liés, un cadeau divin pour les piranhas.

Et sur cette journée mémorable, je terminerai par la citation pitoyable d'un détracteur, mon GPS maroco-croate (lire ZSoZL pour la référence) : "pitain, moi j'ime pas li pi-day !".