Voici donc un florilège de femmes qui se font plaisir, mais qui ne sont pas belles... Le principe est que vous cliquiez sur chaque lien bien-sûr, sinon il n'y a pas de chute...

Chez une femme, le plaisir commence souvent en solo. Des fois, ces demoiselles peuvent se surprendre lorsqu'elle découvre pour la première fois leur clitoris : "Oula, ça doit être ici !". Le problème, c'est que quand on est jeune, on est fougueux, et parfois, on oublie de fermer la porte de sa chambre à clé : "Mais non maman, j'étais juste en train de me laver l'entre-jambe !". Dommage, elle avait presque atteint son premier orgasme solitaire... Mais il ne suffit pas de fermer la porte ! Il faut aussi savoir trouver où tâter : "Mais où es-tu petit bouton magique ?". Mais ne croyez pas que le titillage de clitoris est réservé aux jeunes : "Oui ! J'arrive encore à jouir !".

Parfois, il arrive que ces demoiselles s'entraident pour arriver à jouir. Une scène de première fois lesbienne cocasse : à gauche : "Oh j'ai honte, mon premier orgasme, c'est avec une autre fille !" - à droite "Eh beh... qu'est-ce qu'elle mouille celle là !". Avec le temps, ça peut même devenir une habitude. Voici un triple orgasme simultané : à gauche : Ouii ! - à droite : Slurpp ! - en haut : Hin !.

Les filles aiment bien se titiller le clitoris ou le point G toutes seules. Parfois, elles sont pressées et testent leur dernier jouet dans le local à balais de leur lieu de travail : "Vite ! Vite ! Ma pause est bientôt finie !". Un autre exemple au travail, la main gauche bien placée, mais le visage qui trahit : "Oui ! ça arrive !". Parfois, on arrive au mauvais moment : "Mais putain ! Connard ! Tu pouvais pas attendre que j'ai fini ?". De manière générale, il ne faut pas non plus que le plaisir en solo devienne un problème : "Oh mon dieu ! J'ai trompé mon mec avec mon gode !.

La voiture n'est pas un lieu discret, certes. Mais même dans des lieux plus intimes, il vaut mieux prendre ses précaution, notamment au niveau sonore. Juste avant que ça vienne, chacune a sa technique : "Ne crie pas ! Oui c'est bon ! Mais ne crie pas ! Oui !!! Mais, non ! Non ! Ne crie pas !". A l'opposé, certaines femmes, n'essayent même pas de se retenir. Tina Arena, sur un plateau TV : "Ouiiiiiiiiiaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhh !".

Les demoiselles qui se font plaisir peuvent par contre avoir quelques petits problèmes. Une adepte du fist-fucking : ''Oups, cinq doigts, ça passe pas !". Une adepte des plaisirs perso au bureau : "Oups, j'ai trempé ma chaise, comment je fais pour pas que ça ce voit ?". Une adepte des boules de Geisha : "Oups, la 5ème boule est allée trop loin !". Une adepte des pauses gode dès que Brad est au travail : "Oups, j'ai trop huilé, c'est parti dans le mauvais trou !". Une adepte des trucs cachés dans la culotte pendant les émissions TV : "Oups, mon oeuf vibrant a démarré tout seul, vous pouvez couper la caméra pendant que je jouis ?.

Mais nous aussi (je parle des hommes), on peut être utiles parfois. Un petit cunni bien géré, et voilà : "T'arrête pas !!!!! je viens !!". Quand c'est la première fois avec la langue, ça peut surprendre : "Ah oui ! Je savais pas que j'étais sensible d'ici !". Le problème dans les relations hommes/femmes, c'est que les uns n'aiment pas forcement les mêmes chose que les autres : "Je crois que tu es entré par le mauvais trou !".

Et pour finir : "La bouteille, une fois que je me la suis sifflée, ben je me l'enfile !".

Donc pour répondre à la question : NON, Mesdames, vous n'êtes pas forcement belles quand vous vous faîtes plaisir !