Très rapidement, des pistes nous emmènent vers les Etats-Unis, d'où semble provenir l'origine de l'absence de nos navettes. C'est en fait le directeur de mon supermarché qui a pu nous renseigner. Il nous a indiqué que le chanteur Jay Kay (du groupe Jamiroquai) était venu lui demander de retirer toutes les navettes des rayons, ou à défaut de les remplacer par des brioches avec l'appellation "gâche".

Nous avons donc suivi JK et sa voiture rouge avec un gros nounours brun à l'arrière jusqu'à la gare SNCF de Calais. Là, il mange un tacos puis reste plus de 32 minutes dans les toilettes de la gare. Il remonte ensuite dans sa voiture rouge avec un gros nounours brun à l'arrière et prend sa place à bord de l'Eurostar. Le voyage continue vers Londres, ville dans laquelle il descend du train sa voiture rouge avec un gros nounours brun. Il se dirige vers l'Emirate Stadium. Là, il pénètre dans le stade et s'assoie à côté de Donald Duck, qui mange un tacos. Au beau milieu du match, Donald file aux toilettes et y reste bien 33 minutes, soit près d'une minute de plus que JK à Calais. Visiblement, ce n'était pas le même tacos. JK, qui se sentait suivi, nous tabasse à la sortie du stade (et on perd la moitié de nos dents), malgré nos gentilles explications sur les navettes disparues de Géant. Il nous explique qu'il n'en a rien à battre des navettes et que le directeur du supermarché (je vous rappelle que c'est un superhéros spécialisé en marche rapide) a du se tromper.

De retour en France, le directeur s'excuse de nous avoir induit en erreur. Lors de notre première visite, il était sous l'emprise de stupéfiants et avait confondu Jamiroquai avec David Caruso, des Experts Miami.

Direction la Floride, aux Etats-Unis donc, où David Caruso nous prend pour des fous et nous vire de son bureau. Dépités et sans aucune piste concrète sur la volatilisation des navettes (il y avait bien Vanish, mais les navettes et les tâches, c'est pas la même chose, il parait), nous allons dépenser nos derniers dollars chez un vendeur de tacos. Après une petite demi-heure aux chiottes publiques, nous demandons à un jeune SDF s'il avait croisé des navettes récemment. Il nous indique la direction d'une presqu'île du nom de Canaveral.

Arrivé au lieu indiqué, nous rencontrons plein de gars en costards et d'autres en blouses, qui semblent appartenir à une secte du nom de NASA (on pense qu'ils réclament la propriété des océans et de l'espace, ou quelque chose du genre...). Le premier autochtone interviewé nous affirme que les navettes appartiennent à la NASA et que la France n'en a jamais possédé. Lorsque nous avons, quant à nous, juré que nous avons déjà mangé des navettes et que c'était très très bon, que nous n'en avions plus et que nous étions justement en Floride pour en retrouver, un bande de gus en vert kaki nous a embarqué sans préavis et nous avons fini dans un autre endroit au doux nom de Guantanamo, un club de loisirs semble-t-il.

Malgré notre histoire, nous sommes restés une journée entière dans une pièce assez petite dont personne n'avait la clé pour sortir, avec un grand panda de Chine, JK et sa voiture rouge avec le nounours brun à l'arrière (mais que faisait-il là-bas ?), un grand barbu à poil d'origine afghane (semble-t-il) et un monsieur habillé en rose avec un plumeau sortant de l'anus. Pour éviter tout viol, nous avions prévu un stock de tacos. Nous avons repeint les sanitaires du club, puis d'autres gars en kaki nous ont abordé.

On nous a emmené devant les chefs locaux, les généraux Georges Amande (spéciale décicace à Don S. David) et Jacques Aunille, et d'autres gars de la NASA. Après avoir à nouveau raconté notre histoire, les gars de la NASA ont avoué qu'ils avaient déposé un brevet mondial sur les navettes et que seule la Floride pouvait en posséder. La Fournée Dorée s'est donc bien faite enculée, et mon magasin Géant est contraint de vendre des Gâches au lieu de Navettes (comment ça c'est la même chose ??).

De retour en France pour recoudre nos anus, se refaire une dentition, et péter la gueule du directeur de Géant, nous croisons Grand Corps Malade, qui nous improvise un petit slam pour nous rappeler que :
"ah ben oui, les navettes c'est pour les Ricains,
c'est bien la fournée Dorée qui s'est faite baisée,
t'as beau aller aux states, toi t'auras vraiment rien,
mange des gâches, ça c'est cool, tu dois être épuisé."

En gros, la prochaine fois qu'un produit disparait des rayons de mon supermarché, je ferme ma gueule et je fais avec...