Notes de la personne qui transcripte ce texte depuis les vieux documents words des archives de la Sbec Company vers le site tout neuf tout beau de LPPLN (abrégé NDT par la suite) :
- Ce troisième épisode se déroule toujours en parallèle du texte Ze Trousse. Cela explique les quelques allusions qui ne pourraient pas être comprises par le lecteur.
- Le mot "feinte" était (toujours) très couramment utilisé à l'époque pour désigner toute blague ou tout jeu de mot, à l'instar du mot "vanne".



Préambule original (2001) : Cette histoire est inspirée (ou n’est composée que) de plusieurs faits réels. Attention ! Ce texte est bourré de feintes bidons et nuit gravement à la santé mentale.


3 - Duel de radios



Sébastien : Hi everybody !

Romain : Commences pas avec ton anglais…

Loïc : Ta gueule… Notre émission sera différente de d’habitude : nous allons vous retransmettre en direct le procès de Sébastien car ça fait longtemps qu’on à envie de le foutre dans la merde.

(Loïc met son déguisement de juge à la con)

Loïc : Faîtes entrer M.Sébastien, l’accusé.

Sébastien : Coucou ch’uis là !

Loïc : Vous êtes dans un tribunal M.Sébastien. Veuillez parler normalement.

Sébastien : Je suis tout à fait d’accord avec vous votre honneur. Mais je vous prierais de bien vouloir m’appeler par mon pseudonyme dj séb ™.

Loïc : Donc, dj séb™, vous êtes accusé de :

Romain : Sortie de feintes à la con nuisant à la tranquilité de certaines personnes.
Tentatives répétées de détournement de vérité.
Non compréhensions récidivistes des propos des certaines personnes détranquilisées.
Débilité chronique.
Et cetera…

Loïc : Qu’avez vous à dire en premier lieu pour votre défense ?

Sébastien : Rien. Tout est vrai.

L'auteur : Putain, il commence fort.

Romain : C’est vrai.

L'auteur : T’es censé ne pas m’entendre, toi.

Romain : Oh ! Excuse-moi ô très cher auteur.

Loïc : Silence dans la salle ! Donc, dj séb ™, vous plaidez coupable ?

Sébastien : De quoi ?

Loïc : De la dizaine de forfait mis sur votre compte.

Sébastien : Quoi ? Vous connaissez ma banque ?

(jingle : mégavanne !)

Loïc : Silence dans la salle. (…) Merde, j’ai oublié de vous faire dire un truc.

Sébastien : What ?

Loïc : Jurez de dire la vérité, toute la vérité, et rien que la vérité… ou un truc dans ce genre là.

Sébastien : I will say the truth, all the truth and only the truth. Or other things like that.

Loïc : En français.

Sébastien : In french.

Loïc : Vous vous foutez de moi ?

Sébastien : Nan.

Loïc : Si.

Romain : Sur Cluses.

L'auteur : Putain, je devrais arrêter de sortir les mêmes feintes pourries.

Loïc : Silence !

L'auteur : Vous êtes sensé ne pas m’entendre.

Loïc : Merde, c’est vrai… Excusez-moi… Reprenons le procès…

Romain : Et en fait, je fout quoi moi ?

Loïc : Attends, je regarde le scénario… Tu vas être un témoin.

Romain : Y’a quelqu'un qui se marie ?

(jingle : mégavanne !)

Sébastien : Attends, j’ai une autre vanne ! Loïc, répète ta phrase.

Loïc : Romain va être un témoin.

Sébastien : Non… T’es + !

(jingle : feinte pourrie !)

Loïc : Reprenons le procès…

Sébastien : Alors c’est toi qui le prends tout seul…

(jingle : mégavanne … mais fallait la comprendre !)

Loïc : Reprenons le procès…

Sébastien : I am the king of the world !

Romain : Quoi ?

Sébastien : Euh… Non, rien… Je rêvais. J’ai vu la bande-annonce de Titanic avant de venir.

Romain : Attention ! Ce procès va te couler !

(jingle : mégavanne !)

Sébastien : ♫ You’re my girl in red, ♪ my candy maid. ♫

Romain : Quoi ?

Sébastien : Euh… Non, rien… Je rêvais.

Romain : Je ne dirai rien…

Loïc : Moi non plus… A part que pour toi ça serait plutôt « …♫ blue dabadee dabada, blue… ♫ ».

(NDT : Voilà, c'est le type classique de réplique que personne ne peut comprendre. Même les personnages de ce texte ne pourraient pas se souvenir de l'explication de cette allusion (à part l'auteur)...)

Loïc : Reprenons le procès…

Sébastien : D’accord.

Romain : D’accord.

L'auteur : D’accord.

Traductore Mane : D’accord.

Loïc : Kitétoi ?

Traductore Mane : Traductore Mane. Pourquoi ? Tu ne me reconnaît pas ?

Loïc : Ah si ! Le con qui s’est fait descendre dans le dernier numéro !

Traductore Mane : Oui, mais j’ai ressuscité à la fin pour parler anglais avec dj séb ™.

Sébastien : Ok… Would you like us to tell a story in English ?

Traductore Mane : Yes.

Sébastien : So. It’s the story of dj séb ™…

Loïc : Continue ! It’s interesting !

Sébastien : No. I would continue only when you and Romain will go out.

Loïc : Mais-putain-on-est-là-pour-dire-la-vérité-alors-on-dira-la-verité-avec-où-sans-toi-mais-nous-on-partira-pas-alors-si-tu-veux-pas-dire-la-vérité-tu-te-casses-et-on-dira-toute-la-vérité-sans-toi-ou-sinon-tu-te-décide-tout-de-suite-à-dire-la-vérité-ou-à-te-tirer-mais-nous-on-reste-ici !

(Loïc reprend son souffle)

Loïc : Reprenons le procès…

Sébastien : D’accord.

Romain : D’accord.

L'auteur : D’accord.

Traductore Mane : D’accord.

Romain : Et là… On fait quoi ?

Loïc : Bah regarde le scénario.

Romain : D’accord. (…) On doit continuer le procès contre Sébastien.

Sébastien : Kesketa contre moi ?

Romain : Rien.

Loïc : Bon, on a rien à foutre, alors pour remplir le procès, je vais te sortir des questions à la con dj séb™. 1) Quel âge as-tu ?

Sébastien : 15 ans, pourquoi ?

Loïc : C’était juste une question à la con… 2) (…) Putain, j’ai plus de questions à la con…

Sébastien : Bah, invente de vraies questions…

Loïc : Non.

Sébastien : Bon bah, le procès est terminé, je suis innocent, j’ai rien fait et on peut reprendre le cours de l’émission… Appelez nous au 04 ** ** ** ** pour participer à l’émission. C’est Romain qui vous répond au standard…

(pause de pub + musique (dj séb™ – Appearance DJ)

(jingle : HoHotHotHot HotLine Sbec !)

Sébastien : Nous revoici dans HotLine Sbec en compagnie de … moi !

Le public en délire : OUAAAIIIS !

Sébastien : … Loïc !

Le public mitigé : Mwai…

Sébastien : … Romain !

Le public mécontent : Bouououh !

Sébastien : … Traductor Mane !

Le public déçu : Bouh !

Sébastien : … Un auteur à la con !

(un mammouth tombe du ciel et s’écrase sur la face de cake de Sébastien)

L'auteur : Un Sébastien à la con en moins.

Loïc : Ouais ! Bien joué ! T’es l’meilleur !

(un mammouth rose tombe du ciel et s’écrase sur la face de cake de Loïc)

L'auteur : Un lèche-cul en moins.

Romain : Bah ? Et moi ?

(un mammouth rose poilu tombe du ciel et s’écrase sur la face de cake de Romain)

L'auteur : Un trisomique en moins.

Je vais enfin pouvoir faire l’émission tout seul.

(un mammouth anglais rose et poilu tombe du ciel et s’écrase sur la face de cake de Traductor Mane)

L'auteur : Non, tu ne pourra pas. (…) C’est moi le boss ici. Je décide ce qui se passe ici. Et j’ai décidé que personne ne connaîtra la vérité… enfin… pas aujourd’hui… Et j’ai décidé que c’est moi qui ferai toute l’histoire… et en anglais en plus.

(jingle : the monologue of the auteur !)

L'auteur : I am the king of the world ! … like the guy in « Titanic ».

Sébastien : No. It’s me.

L'auteur : You ! Shut up ! You’re dead !

Sébastien : Er… Yes, it’s true… Sorry.

L'auteur : Sorry your mother, yeah ! Pfff. I hate people like him who wants to be the boss instead of me. I wanted to tell somethings… I have forgotten… er… yes ! It’s that : « ♫ You’re my girl in red, ♪ my candy maid ♫ ».

Sébastien : No ! She’s mine !

L'auteur : You ! Shut up ! You’re dead !

Sébastien : No, you, you close your big penguin mouth ! I am not dead ! I am dead just in the fiction for the story but not in the truth !

Loïc : Ah ? Alors nous aussi on n’est pas mort ?

Sébastien : Si.

Loïc : Ah ? Désolé alors.

L'auteur : Go back at our sheeps dj séb ™.

Sébastien : This sentence doesn’t mean anything.

L'auteur : Really ?

Sébastien : Yes. You must say « let’s get back to the point ». This sentence is in the dictionary.

L'auteur : Really ?

Sébastien : Yes. Where were we remain ?

L'auteur : «  my candy maid ♪ ».

Sébastien : No ! Stop saying that !

L'auteur : Why ?

Sébastien : Er… Because.

L'auteur : Because what ? Normaly, to irritating you I would say « My girl in blue  ».

Sébastien : Hum… What’s the date today ?

L'auteur : We are Wednesday, November the twenty-heighth, two thousand and one.

Sébastien : What girl are you speaking about ?

L'auteur : Nopeople precislement.

Sébastien : Do you speak English ?

L'auteur : Yes. Why ?

Sébastien : No, you’ve never learnt English. You must say « Nobody precisly ».

L'auteur : Itize me the hautor. I do what I want that you like or not.

Sébastien : Yes, but I speak English better then you.

L'auteur : What have you said ?

Sébastien : I’ve said « I speak English better then you ».

L'auteur : I have not understand.

Sébastien : … understood !

L'auteur : What ?

Sébastien : You have to say « I HAVEN’T UNDERSTOOD ! ».

L'auteur : Really ? I it know not.

Sébastien : Shit ! You’re a potato in English ! You must say « I DON’T KNOW THAT ». Please ! I need someone to ask him to go out. Traductore Mane ! I NEED YOU !

(jingle : Traductore Mane, l’homme traducteur !)

Traductore Mane : I’m here ! Author ! dj séb™ wants you to go out.

L'auteur : Sorry ?

Sébastien : Help ! I can’t stand this penguin face. I WAN’T HIM TO LEAVE THIS ROOM ! … or I wan’t you just to close your mongol penguin mouth…

Romain : Quoi ?

Sébastien : Noooooo ! Not you ! I know that you are a penguin but I want the author only to close his fucking penguin mouth !

L'auteur : Eyh ! Et if I want pas du tout to close my mouth ?

Sébastien : Argh ! I WANT TO KILL HIM ! I WANT HIM TO DIE !

Traductore Mane : Be calm !

Sébastien : I AM CALM !!!

Traductore Mane : No, you aren’t !

Sébastien : Yes, I am.

Traductore Mane : NO !

Sébastien : YES !

Romain : Sur Cluses !

L'auteur : Shit ! This feinte do not go !

(Sébastien is trying to kill the autor)

Traductore Mane : Stop it !

L'auteur : Er… I stop speaking and you continue…

Sébastien : Ouf !

Traductore Mane : Hey !

Sébastien : Yes ?

Traductore Mane : Why are we speaking english ?

Sébastien : Because I don’t want Loïc and Romain to understand what I tell.

Loïc : On comprend quand même.

Traductore Mane : Ah ? So, we will continue to speak english.

Romain : Shit.

Traductore Mane : dj séb™, what is Romain doing in this program ?

Sébastien : Nothing, I think.

Traductore Mane : Really ?

Sébastien : I can say « Romain does damn all » !

Traductore Mane : Ah ! Ah ! Ah !

Loïc : Quoi ?

Romain : Quoi ?

(only Traductore Mane has understood !)

Sébastien : Romain ?

Romain : Oui ?

Sébastien : Bugger off !

Romain : Quoi ?

Sébastien : Fuck off dumblass !

Traductore Mane : Er… dj séb™ ?

Sébastien : Yes ?

Traductore Mane : You wouldn’t insult Romain !

Sébastien : Why ?

Traductore Mane : Because.

Sébastien : Because what ?

Traductore Mane : Some persons don’t want Romain to be insulted.

Sébastien : Who and why ?

Traductore Mane : I won’t say anything about that.

Sébastien : Please…

Traductore Mane : No.

(paf)

Traductore Mane : Ow !

Sébastien : I have said « please ».

Traductore Mane : I don’t want to say anything.

(paf)

Traductore Mane : Ouch !

Sébastien : So ?

Traductore Mane : No !

(paw !)

Traductore Mane : Argh !

(Traductore Mane is dead)

Sébastien : It’s better like it.

Loïc : I know another sentence with « It’s better ».

Sébastien : Say it.

Loïc : « It’s better in English ». In the Morning Live on M6.

(jingle : learn english with Télétubbies and Pokémon)

Sébastien : Who have put this jingle here ?

Romain : Me.

(paw !)

Romain : Argh !

(Romain is dead)

Sébastien : Goooaaaaallllll !

Loïc : You’ve killed Romain and you say « Goal » ?

Sébastien : No, Monaco versus Lille. The score was one for Lille and zero for Monaco. Now, the score is one even.

Loïc : Stop speaking english now.

Sébastien : Yes, you’re right. It’s irritating. Maintenant, on reparle en français…

Loïc : Penalty !

Sébastien : Quoi ? (…) Ah oui, le match ! (…) Penalty pour Monaco !

(but)

Sébastien : Ouuuuaaaaaaiiiiissss !

Loïc : Ouuuuaaaaaaiiiiissss !

Sébastien : Bon, revenons à l’émission… Romain, revit ! Il nous faut un standardiste !

Romain : Je ressuscite !

Loïc : Pas cool !

Sébastien : Prends un auditeur, Romain !

Une auditrice : Oui, oui, oui, vas-y Romain oh oui, vas-y, afond’dans ! Han ! Han ! Oui !

Sébastien : Euh, c’était pas dans ce sens là le mot « prends ».

L'auditrice : De toute façon, je simulais… parce qu’avec Romain… faut pas rêver…

Sébastien : Enfin un auditeur qui sort une bonne vanne.

L'auditrice : C’était pas une vanne. C’était la vérité.

(jingle : méga… vent !)

Sébastien : Alors chère auditrice, kestuveux, kiétu, douvientu ? …et ne parle pas de cul, après on va dire qu’on est des obsédés… et le SbecProduction va censurer l’émission…

L'auditrice : Alors, je m’appelle

(bip !)

L'auditrice : j’habite à

(bip !)

L'auditrice : et je veux te poser des questions sur « Ze Trousse ».

Sébastien : Au revoir !

(bipbipbip (bruit d’un téléphone raccroché))

Loïc : Putain, pourquoi t’as raccroché ? On voulais savoir…

Sébastien : « on » ne saura pas… Romain, sort nous un autre auditeur.

Un auditeur : Aïe !

Sébastien : Quoi « aïe » ?

Romain : Bah… J’ai essayé de sortir l’auditeur du téléphone, mais il passe pas…

L'auteur : Putain, qu’il est con !

Sébastien : Salut auditeur, kité ?

L'auditeur inconnu : Salut auditeur, jesuis !

Sébastien : Pourquoi tu m’appelle « auditeur » ? C’est toi l’auditeur de radio Sbec.

L'auditeur inconnu : C’est toi l’auditeur de Feune Ra dit « ho ». Moi je suis Makce et voici Mélhanine.

Mélhanine : Salut !

Romain : Super, un combat inter radio.

(jingle : France Inter !)

Sébastien : Vive les jingles et les feintes pourries. Bon… Makce et Mélhanine, késkévouvoulez ?

Makce : On veut vous lancer un défi.

Sébastien : Lequel ?

Makce : Un jeu des trois mot.

(NDT : Nous espérons pouvoir bientôt remettre au goût du jour ce jeu populaire avec les acteurs de ZSoZL 2009)

Romain : Ouais ! Super !

Makce : On va appeler des pizzeria. Pour ceux qui ne connaissent pas, chaque équipe à une liste de trois mots et doit les faire deviner à la personne au bout du fil. L’équipe qui a fait deviner le plus de mots Au bout d’une minute a gagné. Alors dj séb™, quel liste choisi-tu ? La 2 ? D’accord… Tu t’es fait avoir, c’est la plus dure… Mélhanine, récite à l’équipe adverse les trois mots qu’ils auront à faire deviner à la personne qui répondra dans la pizzeria où on va appeler.

Mélhanine : Alors… « Beurgueure Kouize » ; « Anticonstitutionnellement » et « dj séb™ ».

Makce : Voici notre liste maintenant :

Mélhanine : « Pizza » ; « Four » ; et « Makce et Mélhanine».

Makce : On appelle tout de suite une pizzeria et c’est moi qui commence.

(Anne-K compose le numéro d’une pizzeria)

(NDT : Anne-K est la standardiste de l'équipe concurrente.)

Quelqu'un de la pizzeria : Allo ?

Makce : Salut qu’est ce que vous vendez dans votre magasin ? Je m’appelle Jean-Paul et j’appelle juste pour avoir quelques renseignements.

Quelqu'un de la pizzeria : Bah, on vend des Margharita, des 4 saisons, des royales, des…

Makce : Oui mais moins précisement ?

Quelqu'un de la pizzeria : Bah, ce sont des aliments…

Makce : Non, plus précisement…

Quelqu'un de la pizzeria : Bah…

Makce : Non, laisse tomber, je passe… Euh c’est quoi le mot suivant…

Quelqu'un de la pizzeria : Quoi ?

Makce : Non, rien… Euh… Dans quoi vous faites cuire ce que vous vendez ?

Quelqu'un de la pizzeria : Un micro-onde ?

Makce : Putain qu’il est con !

Quelqu'un de la pizzeria : Quoi ?

Makce : Non, Rien… Euh… Question facile : Céki les meilleurs de la radio tout les soirs de huit heures quarante cinq à minuit ?

Quelqu'un de la pizzeria : Je sais ! C’est dj séb™, Loïc et Romain !

Makce : Putain qu’il est con !

(jingle : minute écoulée)

Mélhanine : Nous avons donc un score de ZERO pour l’équipe de Makce.

Makce : Ta gueule Mélhanine. (…) Maintenant, dj séb™, c’est à toi de faire mieux !

(Anne-K compose le numéro d’une pizzeria)

Un autre type qui vend des pizzas : Allo ?

Sébastien : Salut ! Je m’appelle Victor et…

Un autre type qui vend des pizzas : … Vikthor de Feune Ra dit « ho » ?

Sébastien : Euh… Non. (…) Vous connaissez Pyramide ?

Un autre type qui vend des pizzas : … de Khéops ?

Sébastien : Non, sur France 2.

Un autre type qui vend des pizzas : Oui.

Sébastien : On va y jouer… Si je vous dit « Alinchaba ».

Un autre type qui vend des pizzas : Beurgueure Kwouize ?

(jingle : 1 mot sur 3)

Sébastien : « 25 lettres ».

Un autre type qui vend des pizzas : Anticonstitutionnellement ?

(jingle : 2 mots sur 3)

Sébastien : « le meilleur ».

Un autre type qui vend des pizzas : dj séb™ ?

(jingle : 3 mots sur 3 !!!)

Sébastien : Ooooooouuuuuuaaaaaaaaaiiiiiis ! On est les meilleurs ! Kesk on a gagné ?

Makce : Rien… et take your wind.

(NDT : "Take you wind / Prends ton vend" est une expression à la con de 2001 pour confirmer à la personne en face qu'elle s'est bien pris un vent.)

Stéphanie du Morning Live : Si ! Tu gagne le jeu Super Mario Kart sur Game Boy Advance ainsi que deux t-shirts collector du Morning Live portés ici sur la photo par Makce et Mélhanine, les deux mochetés qui perdent toujours contre l’équipe de HotLine Sbec et ♫ jump to the right et ♪ jump to the left et ♫ bouge ton boule…

(pan !)

Stéphanie du Morning Live : Argh !

L'auteur : Kestafait ?

Sébastien : J’ai tué Stéphanie.

L'auteur : Mais pourquoi ?

Sébastien : Elle a rien à foutre dans mon émission…

L'auteur : Mais elle me plaisais moi…

Sébastien : Révélation.

Romain : Toi, ta gueule, on a encore rien dit sur toi, mais ça va arriver…

(pan !)

Romain : Argh !

L'auteur : Kestafait ?

Sébastien : J’ai tué Romain.

L'auteur : Mais pourquoi.

Sébastien : Il n’a pas à mentir. Il sait très bien qu’il ne sait rien.

(pan !)

Sébastien : Argh !

(pan !)

Traductore Mane : Argh !

(boom !)

Le gars qui vend des pizza : Arrr !

Makce : Argh !

Mélhanine : Aïe !

Tous les autres : Ouïe !

L'auteur : Kestafait ?

Loïc : Oh, rien… J’ai juste tué Sébastien, Traductore Mane, Makce, Mélhanine et tout les autres…

L'auteur : Mais pourquoi ?

Loïc : Je peux faire l’émission tout seul maintenant… et je vais balancer tout ce que je sais.

L'auteur : Tu te trompes !

Loïc : Pourquoi ?

L'auteur : Moi, je peux t’empêcher de tout révéler. Je suis ZE auteur OF ZE texte !

(pan !)

L'auteur : Argh !

(Normalement, le texte s’arrête ici, mais voici un supplément pour ceux qui en veulent un.)

Loïc : Voilà. Je suis maintenant tout seul… et vous pouvez pas savoir tout ce que je fait quand je suis tout seul… Je peux maintenant choisir mes jingles et dire ce que je veux.

(jingle : E-DJ™ the boss aux platines)

(jingle : The truth is here)

Loïc : Vous avez vu ? Je peux vraiment choisir mes jingles et dire ce que je veux… Bon, sans rire maintenant… Vous voulez savoir la vérité ? Eh bien je ne vais pas vous la dire car en fait, le vrai auteur de ce texte n’est autre que Sébastien lui-même ! Donc, il ne peut pas savoir ce qu’il a fait et qu’on lui reproche alors que personne ne sais pourquoi… Donc, pour connaître la vérité, il faut trouver le texte « Ze Trousse ». Je vais donc pénétrer… Kisékari ? bon, je vais entrer dans les dossiers secrets du computer de Sébastien…

(jingle : Le générique de X-Files)

Loïc : Voyons voir, « Démarrer… Rechercher… Fichiers où dossiers… Nommé : Ze Trousse… Rechercher maintenant… » hum je trouve des réponses...

L'ordinateur : Vas te faire voir, il faut un mot de passe…

Loïc : Je suis bloqué, que faire ? J’entre un mot de passe au hasard.

(jingle : La musique des Chiffres et des Lettres)

Loïc : Un prénom en en 8 lettres : ********.

(NDT : Là ce n'est pas "Des Chiffres et des Lettres", mais un mot croisé...)

Loïc : On me répond « tout à fait Loïc» Ta gueule ! Une chance, c’est le bon mot de passe… mais vous ne saurez la vérité que la prochaine fois…

FIN (en attendant le prochain épisode)

Loïc : On a oublié de vous dire… ces connards de Lillois ont marqué un penalty. Score finale 2-2.