Notes de la personne qui transcripte ce texte depuis les vieux documents words des archives de la Sbec Company vers le site tout neuf tout beau de LPPLN (abrégé NDT par la suite) :
- Ce deuxième épisode se déroule toujours en parallèle du texte Ze Trousse. Cela explique les quelques allusions qui ne pourraient pas être comprises par le lecteur.
- Le mot "feinte" était (toujours) très couramment utilisé à l'époque pour désigner toute blague ou tout jeu de mot, à l'instar du mot "vanne".



Préambule original (2001) Cette histoire est inspirée de plusieurs faits réels. Attention ! Ce texte est bourré de feintes bidons et nuit gravement à la santé mentale.


2 - As heard on radio



(jingle : HotHotHotHot, HotLine Sbec)

Sébastien : Bienvenue dans HotLine Sbec, oui je sais le titre est con mais c’est notre producteur qui nous l’a imposé car il fallait mettre un titre à notre émission. Alors, de quoi parlerons-nous ce soir mon cher Loïc.

Loïc : Eh bien de rien pour l’instant, on attend que des auditeurs nous posent des questions. Demandons à Romain au standard.

Romain : Euh oui… Marcel de La Roche sur Foron nous demande quelle est la fréquence de notre radio.

Loïc : Eh bien Marcel, notre fréquence en Haute-Savoie est 723 MegaGigaMasterMindHertz.

Sébastien : Notons que cette fréquence est facile à retenir car elle est unique et nous n’émettons qu’en Haute-Savoie.

Romain : Euh oui… On a aussi Jean-Edouard, de Samoëns. Ligne 2. On le prend en direct.

(NDT : Loft Story donnait de l'inspiration à l'époque...)

Sébastien : Attention ne pas comprendre de travers les paroles de Romain.

Loïc : Eh bien Jean-Edouard, kestuveux ?

Jean-Edouard, l'auditeur : Je voulais vous demander le numéro de phone de HotLine Sbec.

Sébastien : C’est 04 50 98 88 13.

Loïc : T’es sûr que c’est pas TON numéro.

Sébastien : Si, on est bien chez moi, non ?

Loïc : Euh oui…

Romain : Euh… Sur le Chat Internet, on a aussi Aldo de la Clusaz qui nous demande notre e-mail.

Sébastien : On n’a pas Internet.

Loïc : Envoyons-lui un mail pour lui dire.

Sébastien : Pas la peine, il doit bien nous écouter… Bon, comme on a rien a foutre, on prend un auditeur au hasard pour lui faire tourner la couscoussière aux cadeaux. N’hésitez pas à nous appeler au 04 50 98 88 13 pour faire péter le standard !

Loïc : Heu, il est déjà assez déglingué comme ça, non ?

Sébastien : On se retrouve après une pause de pubes.

(pause de pub + musique (dj séb™ – « Hat Cat »))

(jingle : HotHotHotHot, HotLine Sbec)

Sébastien : Rebienvenue dans HotLine Sbec. Romain, le standard ?

Romain : On a encore un auditeur à la con.

Loïc : Ha ?

Sébastien : Ha ?

Romain : Victor, de Flaine, qui dit que la couscoussière, elle est réservée à Arthur.

Sébastien : Dis à Victor d’aller se faire foutre… Suivant !

Romain : Heu… Adrien de Nancy sur Cluses.

Loïc : Nan ?

Romain : Si !

Sébastien : Sur Cluses. Bon passe-le moi.

Romain : Ligne 5.

Sébastien : Et arrête de dire ça, y’a qu’une seule ligne ici et c’est au 04 5…

Loïc : Ta gueule.

Sébastien : Bon, passe le moi, Romain.

Loïc : NOUS.

Sébastien : Quoi ?

Loïc : Il faut dire « passe-le nous ». L’émission n’est pas qu’à toi.

Sébastien : Non, juste à peine. Bon, Romain, passe nous Adrien.

Adrien, l'auditeur : Salut Séb, salut Loïc, salut Romain, salut toute l’équipe. Je passe aussi un bonjour à Mickaël, Jack, Sean, Martine, Germaine et tous ce qui se reconnaîtrons…

(NDT : Sean, c'est vraiment un putain de prénom à la con... ça vient des feux de l'amour ou quoi ?)

Sébastien : La prochaine fois, fais-la tout seul l’émission… Bon, késtuveux ?

Adrien, l'auditeur : Je voulais savoir pourquoi vous arrêtez pas de sortir des feintes que personne ne capte.

Sébastien : Du genre ?

Adrien, l'auditeur : Bah, Loïc et ses bûcherons, toi avec « Ze Trousse »…

(bip bip bip)

(jingle : Hardcore, levèle wane)

Sébastien : Nooon… On a commencé l’émission depuis seulement trois pages… Ne viens pas nous la gâcher. Et toi Romain, t’es vraiment le standardiste à la noix qui sélectionne les auditeurs les plus cons. D’accord, je sais, je dois pas insulter Romain, ça devient énervant pour certaines personnes qui écoutent l'émission…

bip bip bip

Adrien, l'auditeur : Ha !

Sébastien : Ha quoi ?

bip bip bip

Adrien, l'auditeur : Cette feinte, personne ne la comprend.

Romain : Si

bip bip bip

Loïc : Oh si.

Sébastien : On s’en fout, virez-moi cet auditeur. ET REPAREZ-MOI CE STANDARD QUI FAIT BIP !

bip bip bip

Romain : C’est TON standard.

Sébastien : Ah oui tiens c’est vrai… Appelez-nous sur MA ligne (qui marche pas) au 04 50 98 88 13 pour participer à MON émission et tourner la couscoussière… et ne m’appelez pas pour parler de « Ze Trousse ».

Loïc : Nous si. Et puis, pourquoi t’arrêtes pas de répéter ton numéro de phone ? Tu veux que certaine personnes l’entendent ?

(jingle : HardCore, levèle toue)

Sébastien : Non, je veux juste que les auditeurs l’entendent. Bon, Romain… T’as pas un auditeur sous la main ?

Loïc : Non, Romain il dort. Il a un... poil sous la main.

(jingle : mégavanne !)

Romain : Non, c’est juste que le standard, il a encore pété.

Sébastien : Mais à part ça, t’as pas un auditeur au 04 50 98 88 13 ?

Romain : Non, le standard, il a pété. Et arrête de répéter ton numéro !

Loïc : Bah, prends un auditeur sur le Chat Internet.

Romain : On n’a pas internet.

Loïc : On fait comment pour les auditeurs ?

(l’auteur, qui n’a rien à foutre, trouve une idée)

Romain : Eh ! Regardez ! Par la fenêtre ! Un auditeur nous fait des signaux de fumée de l’autre côté de la montagne.

(vraiment con, cet auteur !)

Loïc : Appelez Traductore Mane !

(jingle : Traductore Mane, l’homme traducteur ♫)

(NDT : Et là, le public de 2009 applaudit la première apparition de l'histoire - tous récits et toutes conversations confondues - de... Traductore Mane !)

Traductore Mane : Je suis là ! Sono qui ! I'm here ! Etc...

Loïc : Traduis-nous ça.

(Loïc montre les signaux de fumée)

Traductore Mane : Je ne parle pas le fuméen… juste English et Italiano.

L'auteur : Putain, j’avais oublié ! Bon, on va faire comme si… Je change les paroles.

Traductore Mane : Avec plaisir ! J’adore le fuméen ! Mais … ? Ce n’est pas du fuméen !

Loïc : C’est quoi alors ?

Traductore Mane : Je crois que c’est une chatte…euh… une forêt enflammée par un bûcheron.

L'auteur : Putain c’est trop chaud là… Si je balançais un jingle ?

(jingle : HardCore, levèle faïve)

L'auteur : Allez... une deuxième !

(jingle : Métaphore, quand tu nous tiens !)

Loïc : C’est bon, casse toi Tarductore Mane…

Traductore Mane : Oh ! Parle-moi pas comme ça !

Loïc : CASSE-TOI !

Traductore Mane : Et ta mère ?

(Loïc sort son M16-Bugline d’assaut chargé à mort)

(NDT : Le M16-Bugline est une arme qui n'existe que dans le cercle fermé des Sbéquéens qui ont participé aux Jeux Sbéquéens de la Cave)

Loïc : MEURS !

(très gros bruit de détonation qui résonne dans tous les studios (2 m² !))

Romain : Ho ! Tu m’as salis mon T-shirt sale en éclatant le cerveau de ce con.

Loïc : On s’en fout ! Eh ? Il est où Séb ?

Romain : Je sais pas, il est parti en courant quand le standard à pété.

(scène de réflexion approfondie)

L'auteur : Putain, ils doivent trop réfléchir avec des cerveaux de cette taille…

Sébastien : HotLine Sbec ! l’émission qui cartonne au 04 50 98 88 13 ! On revient après les pubes et la zique…

Loïc : Tiens, t’es là toi ? T’étais où ?

Sébastien : Bah… J’ai réparé le standard, je suis allé cherché du matos à la cave et je suis allé à…mais… keske ça peut vous foutre… Envoyez la pube !

(pause de pube + musique (dj séb™ – « Underwater »))

(jingle : HotLine Sbec !)

Sébastien : Nous revoici pour HotLine Sbec… Romain, prends un auditeur au hasard.

Romain : Heu… Jocelyne de Thyez. Ligne 1 (c’est la seule ligne, y paraît…).

Sébastien : Jocelyne ?

Jocelyne, l'auditrice : Oui, salut Séb, salu…

Sébastien : C’est bon, on connaît ! Tu a été choisie pour tourner la couscoussière. Cries « couscous » quand tu veux. Top c’est parti…

(bruit de couscousière)

Sébastien : Un dévédé de Maïté qui fait du couscous ; la compil’ Couscous Party 17 ; un couscous royal ; un apareï’foto’numérik pour fotografier le couscous ; le cédéromme Comment faire du couscous ; et plein d’autres trucs…

(toujours le bruit de couscoussière)

Jocelyne, l'auditrice : Couscous !

Sébastien : … et tu gagne un séjour au CouscousLand !

Loïc : Normalement, c’est des vrais cadeaux qu’y a dans la couscoussière à Arthur.

Sébastien : On s’en fout !

L'auteur : Putain, on entre dans la page 6 et y’a toujours pas de bonnes blagues.

Romain : Bah, fais-nous en dire sale auteur à la con.

L'auteur : Mais j’t’emmerde !

(nous ne décrirons pas cette scène d'une violence jamais égalée dans l'histoire de Ze Stori of Ze Laïf)

Romain : Traître d’auteur ! C’est un coup bas !

L'auteur : Normal, t’es un nain.

Jocelyne, l'auditrice : Et moi, on s’en fout ?

Sébastien : C’est qui ça ? Ah oui, c’est Jocelyne.

Loïc : On s’en branle de cette pute.

Romain : Non, elle est peut-être bonne.

Loïc : Rêve.

(Romain raccroche le téléphone)

Romain : Enfin débarrassé d’elle. A nous deux sale auteur à la con… On va régler nos comptes.

L'auteur : Attends, je vais chercher ma calculette…

(jingle : mégavanne !)

L'auteur : Là, je suis fier de moi. Enfin une vraie vanne bien pourrie...

Loïc : Eh attendez ! Séb a encore disparu…

Romain : Envoyez la pube !

(pause de pub + musique (dj séb™ – « Going up by a River »))

(jingle : HotLine Sbec !)

Loïc : Retour dans les studios (2 m² !) de HotLine Sbec. Romain et l’auteur se battent depuis tout à l’heure. L’auteur est allé chercher sa calculette pour régler son compte à Romain.

(Romain envoie « Fatal Foudre » à l’auteur et enlève 56)

L'auteur : Alors… [100][-][65] mince ! [AC/ON][100][-][56][EXE] … 44 ! J’ai plus que 44 !


(L’auteur lance « Big Loufette » sur Romain. Il perd 31)

Romain : Argh !

(Romain réplique avec « Very Big Loufette ». L’auteur perd toute sa vie)

L'auteur : Putain, trois fois que je perd à ce jeu !

Loïc : Bon fermez-là, je viens de lire le scénario… Pendant que Séb à disparu, il faut le foutre dans la merde le plus possible parce que la dernière fois, on n’a pas pu en placer une.

Romain : Ah ?

Traductore Mane : Ah ?

Loïc : T’es censé être mort toi !

Traductore Mane : Ah oui c’est vrai… Excuse-moi…

Loïc : Comme Sébastien a réparé le standard, tu peux attraper un auditeur Romain.

Romain : Oui heu… On a une auditrice anonyme de Taninges qui veux parler.

Loïc : Salut auditrice inconnue ! Kesta à dire ?

L'auditrice anonyme qui vient de vers Taninges : Je sais où est allé Sébastien dans l'histoire du narrateur de l'épisode 1 de Ze Stori of Ze Laïf !

(jingle : mégascoop !)

Loïc : Dépêche toi, il ne nous reste qu’une page après celle-là.

L'auditrice anonyme qui vient de vers Taninges : Eh bien, il est allé à la R***-E*** à côté de T*** et non à P*** comme l’a dit le narrateur 1. Il est venu ici pour…

(NDT : Remarquez à quel point Ze Stori of Ze Laïf était victime de la censure à l'époque !)

(une flèche indienne traverse le studio (2m²) et s’éclate contre le standard. L’auditrice inconnue se retrouve hors-antenne et on n’entend plus rien (l’auteur invente n’importenawak mais c’est sa story…))

(NDT : Remarquez à quel point l'auteur de Ze Stori of Ze Laïf était déjà doué il y a 8 ans !)

Loïc : Merde, on avait un scoop…

Romain : Et nous, on n’a plus rien à dire…

Loïc : Si ! Je me souviens d’un autre scoop ! Tu sais ce qu’il a fait Sébastien le lundi vingt-six novembre deux-mille-un à treize heures et cinquantes minutes ?

Romain : Non.

Loïc : Et bah, je vais te le dire…

Sébastien : Non !

Loïc : Putain, il est revenu !

Sébastien : Nobody will know the truth !

Romain : ‘Manquait plus que de l’anglais…

Traductore Mane : So, everybody knows the truth today.

Loïc : Traductore Mane, on a pas besoin de toi…

Traductore Mane : Si.

Loïc : Nan.

Traductore Mane : Si.

Loïc : Nan.

(l’auteur accorde deux pages supplémentaires a l’équipe qui n’en fini pas de parler…)

(NDT : à l'époque, le régime communiste en place imposait un nombre de pages limitées pour les histoires telles que ZsoZL.)

Traductore Mane : Si.

Loïc : Nan.

Traductore Mane : Si.

Loïc : Nan.

Traductore Mane : Si.

Loïc : Nan.

Traductore Mane : Si.

Loïc : Nan.

Traductore Mane : Nan.

Loïc : Si. … Eh merde !

L'auteur : Putain, Qu’ils sont cons !

Romain : Nan.

L'auteur : Vous êtes censés ne pas m’entendre…

Romain : Ah ? Excusez-moi…

Sébastien : Can we be concentrated on the real topic ?

Traductore Mane : Yes, we can.

(NDT : Traductore Mane serait... Barack Obama ??? Bordel j'ai loupé un épisode ou alors, c'est peut-être juste une coïncidence ?)

Romain : … -ar vécé.

(jingle : mégavanne !)

Traductore Mane : Stop feinting.

Sébastien : Yes, we will speak about Ze Trousse.

Traductore Mane : Yes. For exemple… What were you doing on Monday, november the twentysixth at about the fourteen P.M. ? Everybody wants to know…

(Sébastien doesn’t answer)

Traductore Mane : Sébastien ?

Sébastien : Sorry ? I didn't hear what you said. I was dreaming.

Loïc : About what ?

Sébastien : Nothing precisly.

(Loïc don’t believe in what Sébastien is speaking about)

Traductore Mane : I repeat. What were you doing on Monday, november the twentysixth at about the fourteen P.M. ? Everybody wants to know…

Sébastien : Errr… Nothing … I think.

(Loïc don’t believe that any more)

Traductore Mane : Do you have something else to tell ?

Sébastien : Yes, I like singing in English to hide the truth. Listen to that : « ♫You the girl in red, ♪please take my hand, ♫I wanna share my world with you, ♪You’re my girl in red, my candy maid, ♫the only tone I feel so truth… ♪» Come on yeah ! «♫ I’ll be over you, another day, I’ll try to forget you, that is to say : ♪You have plendy of time to realize it and I’ll be fine… » Come on yeah ! « ♫I wanna be daylight in your eyes…♫ » Come on yeah ! « ♪Work in a wood. Cut trees. I’m the woodcutter. ♫Welcome in the forest… ♪» Come on yeah ! « When your dreams run away… ♫I believe… ♪» Come on yeah ! « Too young… ♪» Come on yeah ! « ♫My dream is you, non stop dreaming, yeah, yeah. ♪You are my dream… ♫»

(NDT : Remarquez les goûts musicaux et le medley magnifique pour l'époque...)

Traductore Mane : That’s all ?

Sébastien : That’s all !

Romain : Shhhuuut uuuuppp ! Cllloooosssseeee yyyooooouuuurrrr moouououthes !

Sébastien : I think he did not understand anything of what we said.

Loïc : Me, I have understood.

Sébastien : I'm happy for you.

Traductore Mane : You’re just happy. Not only for him.

Sébastien : Sorry ?

Traductore Mane : You’re happy.

Sébastien : Why would I be happy ?

Traductore Mane : Cause you are.

Sébastien : What ?

Traductore Mane : Pfff… I have said that you’re happy because you have been happy when you’ve said somethings about Loïc and Romain but it’s them they have to say something about you. You will be in the shit. That’s all. Err… I want to ask you a question.

Sébastien : I'm listening.

Traductore Mane : Why have you called one of your musics « Lovesick Dreamer » ?

Sébastien : Because.

Traductore Mane : Are you him ?

Sébastien : Maybe.

Traductore Mane : That’s all ?

Sébastien : That’s all.

Romain : Enfin, ils ont fini !

Loïc : Eh Romain ! Regarde le scénario, Sébastien redisparaît dans deux secondes. On va pouvoir l’insulter.

Romain : Ouais ! On commence tout de suite !

Loïc : Merde ! J’avais pas vu la suite… L’émission se termine dans 3 lignes…

Romain : Bah tant pis… On vous laisse en musique. A la prochaine !

(jingle : Que se passera-t-il dans le prochain épisode ? Vous le saurez dans le prochain épisode.)

Musique : zouip♪zouip;

Un pingouin : aaaaaaahhhhhaaaaahhhaspouitch !

Musique : Boum♫Boum♪Boum(…)BoumBoum

dj séb™ : J’ai lâché mon pingouin du haut de la montagne, ♫il est tombé dans une rivière, ♪il ne savait pas nager,(etc… pour ce qui connaissent la chanson)...

Publicité : Vous pouvez vous procurer tous les albums de dj séb™ dans les boutiques Sbec Shop !